LES DANSEURS

Maylis Arrabit

 

Maylis a pris son premier cours/stage de danse en 2011 avec la compagnie AXIS, à Oakland, en Californie. C'est là bas que tout a changé ! 

En 2012, après avoir terminé ses études en psychologie et de retour dans sa région natale, elle rejoint Co&ciedanse (Biarritz) en tant qu'élève et danseuse, une compagnie de danse menée par Deva Macazaga. Grâce à elle, Maylis se forme pendant deux ans en danse contemporaine et en contact improvisation, se développe en découvrant à chaque fois de nouvelles possibilités de mouvements et participe à la création BoxFloor, pour le festival Le temps d'aimer (Biarritz, 2013). Suite au départ de Deva, Maylis continue de prendre des cours de danse contemporaine avec Wyllia Lapouge et différents professeurs en France et en Espagne. 

Maylis enrichit ses connaissances de la pratique inclusive en prenant des stages notamment avec Adam Benjamin, Candoco, Jordi Cortes et plus régulièrement avec la compagnie Stopgap pour laquelle elle a une grande admiration. Maylis participe à Integrance (2014-2015), un projet financé par l'Union Européenne, qui réunit 4 compagnies de Belgique, Ecosse, France et Angleterre qui souhaitent promouvoir la pratique de la danse inclusive. C'est grâce à ce projet qu'elle rencontre Tomos. En Mars 2015, elle danse dans Gorputza, une pièce de danse inclusive chorégraphiée par Jordi Cortés dans le cadre du festival dFeria, à Saint Sebastian (Espagne). Maylis a commencé un travail chorégraphique sur un solo appelé In(-)Between, une recherche mise actuellement entre parenthèses. En fin d'année 2016, elle fait le choix de se concentrer uniquement sur la danse et travaille actuellement sur son premier projet chorégraphique, Habra Que Ponerse Cachas, un duo pour deux danseurs avec et sans handicap. Elle rejoint l'équipe d'InterDanse en 2017. 

Crédit photo: Sami Benyoucef
Crédit photo: Sami Benyoucef

Laura Mazeaud

 

Laura a passé son enfance à Paris et en Normandie. Après avoir suivi le cursus littéraire  Hypokhâgne/Khâgne, elle obtient une licence d’Histoire à l’Université de Caen en 2009. Elle retourne ensuite à Paris et se forme en danse contemporaine auprès de Corinne Lanselle, Julien Desplantez ou encore Béa Buffin. Elle obtient la partie pratique du Diplôme d’Etat pour le professorat en danse contemporaine en 2012, lorsqu’elle débute sa carrière professionnelle; et chorégraphie alors sa première création, Ubuntu, pour le festival de la Danse et du Cirque de Nanterre.

Laura est passionnée par la pluridisciplinarité. La découverte et la pratique des disciplines telles que le hip-hop, le chant et le théâtre s’imposent rapidement à elle.  Elle suit les modules de la formation professionnelle de la Juste debout School et se forme au chant au conservatoire de Paris. Laura est également comédienne et joue notamment dans la pièce « Rêveries d’une jeune fille amoureuse » d’Arthur Vernon « A La Folie Théâtre » à Paris.

En 2015, elle danse dans l’opéra hip-hop Epheor chorégraphié par Alpha Shawn et en collaboration avec l’Orchestre Philharmonique de Chambre de Paris. C’est également durant cette année qu’elle pratique la danse inclusive pour la première fois, lors du Spring Lab organisé par la StopGap Dance Company en Angleterre.

En 2016, Laura intègre la jeune compagnie de Jasmin Vardimon, JV2, en Angleterre et part en tournée nationale en 2017 avec les pièces Tomorrow de Jasmin Vardimon, Vohlfs de Paul Blackman et Christine Gouzelis (Jukstapoz Cie) et Wear Your Wounds de Marilena Dara.

En mai 2017, elle rejoint InterDanse et poursuit son développement professionnel et sa recherche à travers la danse inclusive.

 

Crédit photo: Chris Parkes
Crédit photo: Chris Parkes

Tomos Young

 

Après l’obtention de son bac à l’Institution Sévigné à Granville (Normandie), Tomos part pour Londres où il obtient sa licence en arts de la scène au Doreen Bird College of Performing Arts. 

Il est engagé en tant que danseur notamment dans les pièces de David Fielding, Moorish Dancers jouée au Playhouse à Londres; de Scarlet Perdereau, Spare Rib; et des compagnies telles que Transitions, Joondance, Interdigitate et Non Such Historical Dance Company. Tomos travaille avec Darren Royston et Amalia Brigit Nielsen pour le Haugesund Teater sur la production norvégienne Amanda fra Haugesund et Helter. Toujours en Norvège, il collabore avec le chorégraphe Kari Hoaas pour la pièce On The Desperate Edge of Now puis dans celle de Chris Pavia, Captured by the Dark, présentée au festival de danse contemporaine Resolution !, au théâtre The Place à Londres.

 Il débute sa carrière de chorégraphe avec son collectif londonien TYDC et présente Breaking Point lors du festival Resolution ! et le produit en France par la suite. En 2013, Tomos intègre la Compagnie Stopgap et y découvre la danse inclusive. Il danse dans les productions Exhibition (tournée au Royaume-Uni) et Awakening (tournée nationale et internationale). Tomos participe aussi au projet Integrance chorégraphié par Georges Adams, subventionné par l’Union Européenne et qui réunit quatre compagnies issues de la pratique inclusive en Belgique, France, Angleterre et Ecosse. Avec Stopgap Dance Company, Tomos enseigne la pratique inclusive et chorégraphie des pièces pour des groupes de jeunes adultes en situation de handicap sur des projets présentés notamment au Royal Albert Hall à Londres. Il est également assistant chorégraphe sur des créations et continue ses recherches et son apprentissage grâce à la pratique inclusive.

En 2017, Tomos chorégraphie sa première pièce inclusive #onesttoutslashrien pour l’association InterDanse en France.